Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 230
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0200
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( =5o ) ,

'» à faire connaître l'impertinence de.ses calomniateurs».

Il entre alors dans de longs détails. Ces détails
ayant rapport à une galerie qui n'existe plus, n'offri-
raient aux lecteurs qu'un faible intérêt ; ainsi nous
les supprimons. Il termine sa lettre par ces paroles
remarquables , où se peignent bien l'élévation de son
ame et la fermeté de son caractère : « Je sens ce que
» je suis capable de faire , sans m'en prévaloir ni
■» rechercher la faveur ; j'écris pour rendre toujours
» témoignage à la vérité et ne tomber jamais dans la
» flatterie, qui sont trop opposées pour se rencontrer
» ensemble».
loading ...