Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0028
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
X a )

table, placée devant la princesse, est un rouleau ou sont
écrits les mots qu'elle avait pris pour devise : Rien ne
m'est plus; plus ne m'est rien. Le choix de cette inscrip-
tion, le costume du personnage, qui est exactement celui
de son siècle, les armes de sa famille peintes sur le vi-
trage, et le style de l'architecture caractérisent un sujet
nouveau pour la plupart des spectateurs, et que l'ar-
tiste ne pouvait désigner par trop de particularités.

Ce tableau, exposé au dernier Salon, eut un grand
succès. Le public sut gré à l'auteur d'avoir rendu avec
l'expression convenable un sujet très-touphant. Il ne
donna pas moins d'éloges à la finesse du coloris, et h
la manière piquante dont les effets de la lumière sont
rendus, sans nuire à l'harmonie générale.
loading ...