Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 16
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0031
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( ï6 )

et leurs modèles, lorsqu'il s'agissait de rendre un buste,
Celui-ci est en marbre de Paros, et d'une belle conser-
vation. On le voyait dans la galerie du château de
Richelieu.

L'œil sombre, le sourcil froncé , la bouche dédai-
gneuse de la quatrième tête annoncent un homme d'un
caractère affreux; aussi est-ce le portrait de Néron. Cet
empereur, en qui s'éteignit la dynastie des Césars delà
race d'Auguste , n'est pas flatté ici comme dans la belle
statue colossale dont un de nos précédens numéros a
offert la gravure. L'idée que l'histoire nous a transmise
de Néron porte à croire que ce buste nous offre ses
véritables traits. Il a sur la tête la couronne rayonnante
dont on ne décorait que les empereurs déifiés. Elle con-
vient à Néron qui, de son vivant, fit placer ses statues
dans Jes temples. Les cavités qu'on aperçoit sur le ban-
deau servaient sans doute à enchâsser des pierreries.

La tête est en marbre de Paros, et le buste, dont la
plus grande partie est une restauration ancienne, en
marbre pentélique.
loading ...