Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 26
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 26 )

» des hommes , sont ruinés et anéantis par les fureurs
» de la guerre. Mars, ennemi des lettres et des arts,
» ' foule aux pieds un livre et des dessins. Des flèches sont
>> jetées à terre près du caducée, symbole de la paix:
» unies en faisceau, elles étaient l'emblème de la con-
» corde; mais le lien qui les attachait est brisé. Cette
» femme qui suit Vénus et se livre à sa douleur, est la
» malheureuse Europe, exposée depuis tant d'années
» aux outrages, aux rapines , à la misère. Elle est
» caractérisée par le globe surmonté d'une croix qui
» désigne l'univers chrétien, et queporte unpetitanga
» ou génie. »

Ce que nous pouvons ajouter à la description que
Rubens donne lui-même de cet admirable tableau,
c'est que l'exécution est digne de la pensée, et qu'on
y retrouve la vigueur du pinceau, la fierté du coloris ,
ce bel effet de clair- obscur, enfin les grandes parties
rie l'art qu'on admire dans ses meilleurs ouvrages.
loading ...