Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 39
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0069
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(5g-)

Planche dix-septième. — La Paix ramène l'Abondance;
Tableau de Madame le Brun.

Les Grecs , toujours ingénieux dans le choix de leurs
allégories, faisaient naître la Paix de Jupiter, maître des
dieux', et de Thémis, déesse de la Justice. La Paix eut
à Athènes des temples et des statues. Les Piomains lui
érigèrent, dans la Voie-Sacrée, un temple magnifique
dont il existe encore des débris. On conservait dans la
partie supérieure de cet édifice les principaux chefs-
d'œuvre de peinture que Rome avait enlevés à la Grèce.
La Paix est représentée sur les monumens et les mé-
dailles antiques , tenant une branche d'olivier ou un»
corne d'abondance. Quoique ce soient là ses attributs
les plus ordinaires, on lui en a cependant quelquefois
donné d'autres. On la voit sur plusieurs médailles, une
hache ou une massue à la main, pour désigner l'effroi
qu'elle inspire aux méchans , et son triomphe sur les
partisans de la Discorde.

Les anciens ont peint l'Abondance sous la figure
d'une jeune femme brillante de jeunesse et de santé.
Sa tête est couronnée de fleurs ; une riche broderie
entoure sa robe. D'une main elle tient la corne d'Amal-»
thée, d'où sortent des fruits et des fleurs ; dans son
autre main sont des épis de blé. Quelquefois de sa corne
renversée s'échappent un grand nombre de pièces d'or
et d'argent, symbole de la richesse.

Pour caractériser ces deux divinités, madame le Brun
* fait un heureux emploi des attributs qui les distin-
guent. La composition du tableau est agréable et bien
étendue. Les airs de tête ont beaucoup de grâce
4- 9
loading ...