Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 46
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0079
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
, ( & ) - : ^

ni esquisses pour ses plus vastes compositions, peignait
d'abord chaque figure isolément, et mettait ensuite le
tout en harmonie.

Malgré les inconvéniens qui devaient résulter de
cette méthode, ses tableaux ont beaucoup d'effet. Son
coloris est brillant, et son dessin, sans être d'un grand
goût, ne manque pas de correction. Ses draperies sont
faites de pratique. Le reproche le plus grave qu'on
puisse lui faire c'est que ses compositions ne sont pas
assez réfléchies, et qu'il ne s'est pas assez rendu compte
de l'intention de chaque figure. Sa manière d'opérer
rendait en quelque sorte ce défaut inévitable.

Alexandre Véronèse jouit pendant sa vie d'une assez
grande réputation. Après la mort de son maître, on le
choisit pour terminer plusieurs tableaux , auxquels
celui-ci n'avait pas mis la dernière main. Ses ouvrages
sont répandus dans les principales collections de l'Eu-
rope. Il mourut à B.onie, âgé de soixante-dix ans.
loading ...