Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 80
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 3o )

de son asyle, et de le précipiter du haut des murs de
Troie.

C'est ainsi que ce fait est rapporté par tous les écri-
vains anciens et modernes, si l'on en excepte Racine,
qui, dans un de ses chefs-d'œuvre, suppose qu'Astyanax
fut emmené avec sa mère à la cour de Pyrrhus.

Le tableau dont cette planche offre le trait, et dont
les figures sont de grandeur naturelle, fut exposé au
Salon de l'an 10. La composition en est noble, le des-
sin d'un bon goût , le costume exact et l'exécution
ferme et facile. Cet ouvrage avait un titre particulier
pour intéresser les amateurs. Aucune femme artiste,
avant madame Mongèz , n'avait encore offert au Public
un tableau d'une aussi grande dimension, et traité
avec toute la dignité historique.

/
loading ...