Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 82
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0129
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 8* )

Vulcain , fils de Junon , naquit avec une figure dis-
gracieuse ; sa mère , honteuse de lui avoir donné le
jour , le précipita ( dit Homère ) au fond de l'Océan ,
afin qu'il restât éternellement caché dans ses abîmes.'
Thétis et Eurynomeeurentpitiédelui, et le recueillirent.
II demeura neuf ans dans une grotte profonde , occupé
à leur faire des colliers, des boucles, des bracelets
et des poinçons pour attacher les cheveux : enfin il fut
appelé dans le ciel, et reçut Vénus pour épouse. Il
se bâtit dans POlimpe un temple d'airain , parsemé
d'étoiles brillantes. C'est là que ce dieu d'une taille
prodigieuse, tout couvert de sueur et noirci par la
cendre et la fumée , agitant sans cesse les soufflets de
sa forge , mettait en pratique les idées ingénieuses que
lui fournissait sa science divine.

Ces fictions sont toutes allégoriques. Vulcain , qui
peut-être était effectivement boiteux , est le premier
auteur des ouvrages de fer , d'airain , d'or et d'argent.
Il trouva et enseigna l'art de rendre ces matières fusibles
et d'en faire usage. Ce Prince , dit-on, ayant été dis-
gracié, se retira dans l'île de Lemnos, où il établit des
forges. Cette particularité explique la fable de Vulcain
précipité du ciel sur la terre. Les Poètes ont placé sa
demeure ordinaire en Vulcanie , l'une des îles Eo-
liennes, couverte de rochers, dont le sommet vomit
des tourbillons de flammes et de fumée. On l'appelle
encore Folcano: ce mot est l'origine de volcan, et
s'applique à toutes les montagnes qui jettent du feu.
loading ...