Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 85
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0134
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
\

( 85')

Planelie trente - neuvième. •— Vénus sortant du Bain,
Statue antique de la Galerie du Muséum, j

Vénus est une des plus célèbres Divinités du paga-
nisme. Les anciens en admettaient plusieurs,auxquelles
ils donnaient diverses épithètes : telles'que , Vénus cé-
leste, Vénus la populaire, Jpostrophia, ou préserva-
trice des moeurs, etc. ; mais la plus connue de toutes est
cette Vénus née de l'écume de la mer , à laquelle les
Grecs et les Romains élevèrent un grand nombre de
temples, et dont les Poètes ont célébré les amours.
On présume que la véritable Vénus ne fut autre
qu'Astarté , épouse d'Adonis et reine de Phénicie.
Cette Princesse ayant reçu les honneurs divins , son
culte passa en Grèce et surtout à Cytbère , où elle fut
toujours honorée avec le plus de solennité. Les statues
de Vénus sont", ou drapées, ou avec la ceinture appelée
ceste , qui n'appartenait qu'à cette Déesse, ou entiè-
rement nues. Les Lacédémoniens sont les seuls qui
l'ont représentée armée , pour honorer le courage de
leurs épouses qui, dansune occasion périlleuse, avaient
repoussé l'ennemi. Lorsque l'on représente Vénus en-
tièrement drapée, on lui donne toujours deux ceintures-
Dans un tableau d'Herculanum sa robe est flottante
et d'une couleur jaune tirant sur le verd. Le plus sou-
vent cette Déesse n'est couverte d'aucune draperie,
c'est ainsi qu'elle est représentée dans la figure dont on.
°ffre le trait.

Vénus sort du ' bain: dans une attitude à-la-fois sim-
ple et élégante , elle semble occupée à se parfumer , et
attendre les vêtemens qui doivent voiler ses charmes»
A son bras gauche est un de ces bracelets auxquels les.
4. 20
loading ...