Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 90
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0140
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
£ 9° )

résister à cet affreux événement, et deux mois après
avoir perdu sa compagne il la suivit au tombeau , au
moment même où le Gouvernement songeait à lui faci-
liter les moyens d'exercer ses talens enFrance. Gaufrier
n'avait alors que trente-huit ans. On distingue parmi ses
meilleurs ouvrages , qui sont presque tous à Paris ,
Alexandre posant son cachet sur la touche cVEphestion ;
les Dames romaines faisant don à la patrie de leurs bi-
joux et de leurs ornemens \ le sacrifice de Manué j Laban
et Rachel , etc.

Ses tableaux , ceux de son épouse et quelques autres
ouvrages dont il avait fait l'acquisition , ainsi que ceux
qu'il tenait de l'amitié de plusieurs artistes distingués ,
ont été recueillis, conformément à ses dernières volon-
tés, par MM. Mérimée et Chaude t. Ils viennent d'être
vendus au profit de ses deux enfanstn bas-âge, aux-
quels il n'a pu laisser d'autre patrimoine.
loading ...