Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 97
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0151
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 97 )

Planche quarante - cinquième. — David , vainqueur
de Goliath : Tableau de la galerie du Muséum ; par
Daniel de Volterre.

I»artiste a peint le même sujet de deux manières dif-i
férentes sur les deux côtés d'une ardoise. On a donné
précédemment le trait de celui dont on offre ici le pen-
dant (*).

Le sujet est très-connu. On sait que sous le règne de
Saiïl, les Israélites eurent de longues et terribles guerres
■il soutenir contre les Philistins. Un de ces derniers 5
nommé Goliath , homme d'une taille gigantesque et
d'une force incomparable , venait tous les jours défier
,ïes plus braves guerriers d'Israël ; aucun n'osait ré-
pondre à ses menaces, ni se mesurer contre lui. David
lui seul, encore dans l'extrême jeunesse , rassura
les Israélites, et marcha contre cet ennemi redou-
table. Il n'avait pour arme qu'une fronde, mais la pro-
tection du ciel le fit triompher. Une pierre qu'il lança à
.Goliath, l'atteignit au milieu du front : le G éant tombaj,
et David lui coupa la tête avec sa propre épéè. Ace tte
vue , les Philistins s'enfuirent en désordre , et les Israé-
lites en firent un grand carnage. Ce fut par cette action
d'éclat que David commença sa carrière , et parvint
par degrés jusqu'au trône d'Israël,

Le goût de dessin noble et fier de ce tableau, annonce
l'imitateur et l'élève favori de Michel-Auge 5 mais la
négligence totale de tout ce qui lient au coloris et au
clair-obscur , prouve aussi , qu'à l'exemple de sou
maître , Daniel-de Vollerre n'y attachait pas une

C) Voyez iu planche -17 du premier volume des Annales.
loading ...