Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 106
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0163
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(io6)

doit décider de sa vie. L'expression de celte figure doit
d'autant plus être remarquée , que Paul Véronèse n'a
pas toujours donné à cette partie importante de l'art
l'attention qu'elle mérite. Au reste, les qualités qui le
placent au rang des plus célèbres artistes, reparaissent
ici dans tout leur éclat. La couleur de ce tableau est
excellente. Il est peiut avec une admirable facilité , et
l'artiste a répandu sur la figure d'Andromède de larges
demi-teintes qui contribuent à l'aspect harmonieux de
l'ensemble.

Ce tableau était autrefois dans le cabine! du roi , et
6n le considérait avec raison comme un des plus pré-
cieux morceaux de cette collection. Les figures sont
de grandeur naturelle.

Notice sur Paul Véronèse.

Le nom de famille de Paul Véronèse était Cagliari. Il
naquit, en i532, dans ia ville de Vérone , d'où est
dérivé le nom sous lequel il est le plus généralement
connu. Dès ses plus jeunes années, ses dispositions pour
la peinture furent si évidentes , que son père, Gabriel
Cagliari, sculpteur, le mit sous la discipline de son
oncle , nommé Badile , qui jouissait, à Vérone , d'une
assez grande célébrité. La prodigieuse facilité qui dis-
tingue Paul Véronèse ne tarda pas à se développer. Ses
premiers essais donnèrent, au cardinal Gonzague, une
telle idée de ce qu'il devait être un jour, que ce seigneur,
amateur éclairé des beaux-arts ,1e fit venir auprès de
lui, à Mantoue. Il y peignit, en deux compositions
différentes , la Tentation de Saint Antoine , et ces
seuls morceaux suffirent pour lui assurer la supé-
riorité sur ses rivaux.
loading ...