Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 107
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0165
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 107. )

Planche cinquantième. — Sextus de Chéronèe : statue
antique de la galerie du Muséum.

C'est d'après Pau torité de quelques médailles grecques
qui présentent le portrait de Sextus , qu'on s'est déter-
miné à donner son nom à cette statue. Tl était l'un des
précepteurs de Marc-Aurèle, et oncle du célèbre histo-
rien Plutarqne. Sa barbe , ses cheveux , sa tunique et
son manteau, ou pallium,sont entièrement dans le style
grec, et se rapportent au temps où l'on présume que
cette statue a élé faite.

La tète est antique, mais elle a été rapportée ; le tra-
vail en est précieux ; l'exécution des détails et la beauté
de l'ensemble retracent le goût qui régnait générale-
ment chez les sculpteurs du temps des Antonins. L'ou-
vrage est en marbre grec.

Suite de la Notice sur Paul Véronèse.

Le plafond de la sacristie de Saint Sébastien, à Ve-
Hise, accrut sa renommée, et les religieux de cette
abbaye en furent si satisfaits qu'ils le chargèrent d'or-
ner de ses ouvrages toute leur église.

Un plus vaste champ s'ouvrit bientôt aux talens de
cet artiste.Le sénat de Venise l'employa en concurrence
avec les meilleurs artistes de cette ville. Ses émules
eux-mêmes avouèrent qu'il avait mérité le prix ; il con-
sistait en une chaîne d'or dontleTintoret et leSansovin,
constitués juges de cette lutte honorable , décorèrent
le vainqueur. Un séjour de peu de durée qu'il fit dans
sa patrie, lui permit d'y laisser un nouveau monument
de son habileté : c'était un tableau peint pour le réfec-
loading ...