Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 116
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0178
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C ««)

gage touchant et son imagination brillante. Dans le
recueil connu sous le nom d'Anthologie , on trouve
une épigramme grecque que Voltaire a traduite ainsi :

Léandre, conduit par l'amour,
En nageant disait aux orages :
Laissez moi gagner les rivages,
Ne me noyez qu'à mon retour.

Enfin, des médailles frappées sous Caracalla et sous
Alexandre Sévère, représentent Léandre nageant, et
l'Amour qui vole devant lui, et dirige sa route, un flam-
beau à la main.

Le moment choisi par l'artiste est celui où Héro
reconnaît son amant, étendu sur le rivage. Les figure»
de ce tableau sont de grandeur naturelle. Il fut exposé,
il y a quelques années, au salon du Louvre, et remar-
qué du public, pour la simplicité de la composition et
pour la vérité de l'expression.
loading ...