Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0197
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 129 )

Planclie soixarite*-unième. La Résurrection de Lazare,
Tableau de Jouvenet.

Ce miracle est rapporté , dans un grand détail , par
S. Jean l'Evangéliste. Lazare , frère de Marthe et d©
Marie, habitait le bourg de Béthanie, éloigné de Jéru-
salem d^environ i5 stades. Il fut attaqué de maladie et
mourut. Ses sœurs allèrent se jeter aux pieds de Jésus-
Christ, et Marie lui dit : « Seigneur , si vous aviez été
« ici, mon frère ne serait pas mort. » Jésus les consola
et leur ordonna de l'accompagner au lieu du sépulcre.
(Quand il y fut arrivé , ainsi que ses apôtres et une
grande foule de peuple qui l'avait suivi, la pierre qui
couvrait l'entrée de la grolle fut ôtée par son ordre, et
il appela Lazare à haute voix, en lui commandant de
sortir. Celui-ci se leva et se mit à marcher , ayant en-
core la tête couverte de linges et le corps enveloppé du
linceui!. Alors un grand nombre de juifs , témoins de
ce fait, se convertirent à Jésus-Christ.

Un sujet si propre à la peinture ne pouvait échapper
aux artistes. Plusieurs d'entre eux l'ont traité avec plus
on moins de succès ; mais Jouvenet en a fait une des
plus belles compositions que l'école française ait pro-
duites. On admire la noble tranquillité du Christ, la
foi qui brille sur le visage des Apôtres, la douleur tou-
chante des deux sœurs et l'élonnemenl raclé de frayeur,
des hommes qui sont près âè Lazare. ïoule cette partie
du tableau est sombre , mystérieuse et digue du sujet.
Les accessoires épisodiques y conviennent parfaitement.'
On remarque deux juifs qui discutent ensemble sur le
prodige dont ils sont témoins. Près d'eux , un paraly-
tique contemple Lazare ressuscité , et élevant ses bras
4. si

1
loading ...