Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 130
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0198
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i3-o )

vers Jésus , lui demande de faire en sa faveur un nou-
veau miracle.

Si, dans ce tableau , le goût de dessin n'est pas toû~
jours sévère, si la couleur a quelque chose de monotone
et de factice , ces défauts sont avantageusement com-
pensés par les beautés qu'on vient d'indiquer, par l'in-
telligence du clair obscur et par cette fermeté de pin-
ceau qui annonce un grand maître.

Cette vaste composition, dont les figures sont au
moins de grandeur naturelle, décorait autrefois l'église
de Saint-Martin-des-Champs.Elle fait maintenant partie
de la collection nationale, et est placée, en ce moment,
au Musée de Versailles.

Notice sur Jouvenet.

Jean Jouvenet naquit à Rouen , en 1644. Ses parens
y exerçaient la peinture ; et l'on remarque que son
aïeul, Noël Jouvenet, avait donné au Poussin les pre-
mières leçons de cet art. Jouvenet vint à Paris , à l'âge
de 17 ans ; et, sans se mettre sons la conduite d'aùcuiï
maître , il s'y fit bientôt connaître avantageusement. Il
n'avait encore que 29 ans, lorsqu'il peignit pour l'église
de Notre-Dame un de ces tableaux votifs connus sous
le nom de tableaux du mai. Il choisit pour sujet la gué-
rison du paralytique. L'aspect imposant de cette belle
composition, la manière hère dont elle est exécutée,
assurèrent dès-lors à l'artiste un rang distingué. Pré-
senté par Charles le Brun à l'Académie , en 1675, Jou-
venet y fut successivement professeur, directeur et rec-
1eur perpétuel. Alors il travailla pour plusieurs églises.
Parmi les ouvrages qu'il produisit à cette époque , ou
tlistingue la Descente de croix qui passe pour son chef-
d'œuvre, et les quatre grands tableaux pour Saint-Mar-
tin-des-Champs qu'on exécuta en tapisserie^ aux Gobe-
li«s , par ordre du roi.
loading ...