Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 4.1803 [Cigognara Nr. 3401-4]

Seite: 138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803/0210
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C i38 )

Le tableau du Titien est un des plus importans parmi
Ceux qui ont été composés sur ce sujet. La figure du
saint est noble et bien pensée; les raccourcis en sont
-savamment rendus. Les bourreaux ont le caractère fé-
roce qui leur convient. L'artiste a augmenté, l'intérêt
que le saint inspire , en introduisant dans sa composi-
tion un soldat qui, à l'aide d'une fourclie, le relient
Sur le gril et redouble ainsi ses souffrances. Mais ce
qu'on admire surtout dans ce tableau, ce sont les effels
de la flamme et celte fumée qui, se confondant avec
les nuages , imprime à tout l'ouvrage une sorte d'hor-
reur mystérieuse.

Il fallait posséder parfaitement les principes du clair-
obscur , pour ne pas craindre d'employer, dans ce
tableau, tant de lumières différentes dont les reflets
sont difficiles à exprimer. L'harmonie générale qui
règne dans cet ouvrage , es.t, sous le rapport de la diffi-
culté vaincue, un chef-d'œuvre deil'art, tes figures sont
de grandeur naturelle ; il était placé dans l'église des
Jésuites , à Venise. Le Titien a peint le même sujet pour
le roi d'Espagne , avec quelques changemens peu con-
sidérables 3 et qui ne portent que sur les accessoires.
loading ...