Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 19
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
119 )

^Planche sixième. — La Charité. Tableau de la galerie
du Muséum j par Raphaël.

Dans trois tableaux de petite proportion, Raphaël a
représenté les vertus théologales, dont chacune est
accompagnée d'anges et de génies qui concourent, par
leur action , à mieux faire connaître le sujet principal.
XJa de ces trois tableaux, dont on donne ici le trait,
représente la Charité. Elle est peinte en grisaille , et se
détache sur un fond vert. L'un des deux génies qui sont
près d'elle répand des pièces de monnoye.L'autre porte
sur sa tête un vase d'où sortent des flammes , au milieu
desquelles on voit deux têtes qui peuvent désigner des
Chérubins. Ces figures doivent se rapporter au meilleur
temps de Raphaël; on peut s'en former une idée par la
manière noble et simple dont les enfans sont groupés
autour de la Charité. Quoique cette peinture ne soit pas
terminée, et qu'on ne puisse la considérer que comme
une esquisse , elle offre la grâce et la correction qu'on;
retrouve dans toutes les productions de ce célèbre ar-
tiste. Le tableau a un pied de largeur sur 5 pouces de
hauteur. Les deux autres tableaux dont on donnera
le trait dans la suite, sont de la même proportion 5
et réunis avec celui-ci dans un seul cadre.

Notice sur Van-Oost, le père {Voyez l'article précédent}!

Ce peintre naquit à Bruges, vers l'an 1600. Ses pa-
rens , possesseurs d'une fortune assez considérable, lui
donnèrent une éducation distinguée, et lui permirent
de suivre son penchant pour la peinture.On ignore quel
maître lui donna les premières leçons ; mais on sait que
dès l'âge de 21 ans, il fut compté parmi les habiles
loading ...