Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 23
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 23 )

flanche huitième. — Le sommeil de Vénus. Tableau
de. Lelhiere j figures, de 18 pouces de proportion.

Étendue sur ira lit de repos , Vénus est livrée au
sommeil ; un vase de parfums est à ses pieds ; près
d'elle sont suspendus l'épée et le casque de Mars,
ta lance de ce dieu est surmontée d'une couronne
de fleurs. On voit, dans un fond aérien, les Grâces
et l'Amour voltiger au dessus de la déesse , et se
jouer avec sa ceinture. Deux colombes planent dans
les airs et terminent cette scène voluptueuse.

Cette agréable composition a été rendue avec beau-
coup de soin, dans un cadre de peu d'étendue. M.:
Lethiere s'occupe en ce moment de l'exécuter de
grandeur naturelle.

Ce tableau , dont la réputation de l'auteur doit
faire augurer le succès, est destiné à orner la gale-
rie de M. Lucien Bonaparte. On sait que ce pro^
tecteur zélé des beaux-arts a réuni une magnifique
collection de tableaux anciens de toutes les écoles,
à laquelle il ajoute journellement un grand nombre
de productions des artistes vivans.

Fin de la Notice sur Vander-IVerf.

Les tableaux de ce peintre furent , de son vivant
Kiême , payés des prix considérables. Leur mérite
et leurs défauts sont ceux qu'on a remarqués dans
la Fuite en Egypte; car la manière de Vander-Weif
a toujours été assez uniforme. Ils sont en grand
VPfN&re , quoique extrêmement terminés, parce qu'il
loading ...