Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 26
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0048
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
^l&intes vigoureuses qui contribuent à faire ressortir
Ja pâleur morlelle du Christ.

- On ne peut douter ^que ce lableau , exécuté avec
tant de chaleur et d'enthousiasme, ne soit du très-
petit nombre de ceux qui sont entièrement de la
main de Rubens. Il n'est peut-être pas un seul de
ses ouvrages où les- qualités qu'il -possédait , telles
qu'un coloris brillant et vrai, le pathétique des expres-
sions et la vigueur du pinceau, -soient portés à un
plus haut degré de perfection.

Ce tableau ^ qui a 4 pieds et demi de hauteur sur une
largeur de 3 pieds 4 pouces, vient de la Belgique. Il
était couvert de deux volets peints aussi par Rubens (*).
Leur forme peu avantageuse ne permettait pas à l'ar-
tiste d'y placer de grandes compositions. Il a repré-
senté sur l'un d'eux S. Jean l'Evangéliste, et sur
l'autre la Vierge avec l'enfant Jésus.

(*) Ils ne sont pas.actuellement au Muséuai.
loading ...