Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 36
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0063
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 36 )

Raphaël a suivi avec exaclilucle les principales idées'
d'Apelles. On doit remarquer que non-seulement il
s'est conformé à la pensée du premier des peintres
anciens , mais qu'il a eu la modestie de ne hasar-
der qu'un simple dessin. Le changement le plus
considérable qu'il se soit permis , concerne la figure
de l'Innocence. Il en a fait un adolescent (*). Ce
changement ne paraît pas heureux. Chez le peintre
grec, la figure d'un jeune enfant rend l'action plus
vraisemblable et ajoute à l'intérêt.

Ce dessin est à la plume 5 lavé au bistre et rehaussa
de blanc. Il a un pied de haut sur 18 pouces de largeur.

(*) 11 existe de Lucas Penni , frère de celui qu'on appelait 77
Fallore , et élève , comme lui, de Raphaël, un très-beau dessin
sur ce sujet; il s'est beaucoup plus rapproché d'Apelles, eu
donnant à \'Innocence les traits et la taille d'un enfant de sis. ans.
loading ...