Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 42
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0072
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
X 4^ )

«que ; celles des femmes sont d'une pâleur outrée. Les
draperies offrent des tons généralement crus. Quoique
le temps, qui fait évaporer les couleurs à fresque, ait
ôté à ce tableau une grande partie de sa vigueur , ce-
pendant on peut affirmer qu'il ne fut jamais estimé pour
le coloris. Cette remarque n'a point pour but de dépré-
cier un des chef-d'œuvres de l'art ; elle tend , au con-
traire , à prouver que les productions du génie l'empor-
teront toujours , malgré quelques défauts importans,
sur celles qui n'offrent qu'un ensemble soutenu de
beautés inférieures.
loading ...