Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 46
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( & )

X'TTÏ ; mais Richelieu , alors évêque et depuis car-
dinal , ménagea enlre eux un accommodement. L'an-
née suivante , Marie , de retour à Paris, voulut éter-
niser les principaux événemens d'une vie orageuse,
dont la suite appartient à l'histoire et n'a aucun rap-
port aux tableaux de Rubens. Ce peintre jouissait
alors d'une haute'réputat'on ; la reine le manda à
Paris; il 3' arrêta les sujets qu'il devait traiter,, en
fit les esquisses et termina ensuite les tableaux dans
l'espace de trois années. Cette galer e commence à
la naissance de la princesse, en i5y3,et se termina
à sa réconciliation avec sou fils, en 1619.
loading ...