Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 51
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0086
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( h )

Planche vingt-deuxième. -— Antinous. Statue antique de
la galerie du Muséum.

Voici encore un des nombreux monumëns que
l'empereur Adrien fit élever à sou jeune favori. Celle
statue, pleine de sentimens et de grâce 3 représente!
Antinous dans la première adolescence. Elle est exé-
cutée avec beaucoup de soins , et les formes en sont
très-correctes. L'air mélancolique qu'on retrouve plus
Ou moins indiqué dans les têtes d'Antinous est ici
très-caractérisé. Le bras et la jambe droite , ainsi que
le pied gauclie , sont restaurés et modernes,

Cette statue , en marbre de Luni , fut d'abord pla-
cée au palais Albani et ensuite au Musée dû Capi-
tole. On peut la regarder comme le plus beau por-
trait, en pied, d'Antinous, qui soit parvenu jusqu'à
nous^ puisque les savàns sont maintenant convenus
d'appeler Mercure, le chef-d'œuvre qui fut longtemps
connu sous le nom & Antinous du Capitole.

1

\
loading ...