Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 53
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
, ( 53 )

Planche vingt-troisième.'—Les MacJiabées (*). Tableau
de (Jiroust.

168 ans avant J. C., le roi Antiochus Epiplianes en^-
t reprit dé forcer les Juifs à abjurer leur religion.
La résistance qu'ils lui opposèrent le porta à la per-i
sécution et aux violences. Eléazar, vieillard vénérable'
et l'un des docteurs de la loi, fut la première vic-
time du monarque syrien. L.e roi ordonna sa rnort,
et voulut ensuite obliger sept jeunes Lépreux, Ions
frères, de manger des viandes défendues. Ils refu-
sèrent d'obéir, et périrent successivement par divers,
supplices. Après avoir raconté avec détail la mort
des six aînés, l'auteur du livre des Macbabées rap-
porte que le roi essaya de corrompre le plus jeune
par de flatteuses promesses. Antiocbus l'assura par
serment qu'il le rendrait riche et le mettrait au
nombre de ses favoris, s'il abandonnait la < loi de
ses pères. Mais voyant que ce jeune homme persis-*
tait dans son refus , il fit appeler sa mère et ta
pressa d'inspirer à son fils d'autres senlimens. Elle
promit d'obéir, mais elle l'exhorta au contraire, en
lin parlant, dans la langue de leur pays, à mériter,
par sa constance, de partager le supplice de ses

(*) C'est pour se conformer à l'usage reçu , qu'on donne aux
martyrs dont ce tableau représente le dévouement le nom de
Machabées. Leur supplice est décrit au septième chapitre du
second des livres qui portent ce titre; mais l'écrivain hébreu ne
tes nomme point, et on ne doit pas les confondre avec Judas
Machabée et ses frères qui combattirent courageusement les enne-;
IjUI du peuple hébreu.

5. ; ï&
loading ...