Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 66
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0108
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
{66 )

(For et de pierreries. Les carnations n'ont aucune déli-
catesse', et les ombres ont poussé au noir.

Avec tanl de parties défectueuses, ce tableau est
cependant l'ouvrage capiial d'un grand maître. Le goût
du dessin eu est si fier et si élevé ( quoiqu'il ne soit
pas exempt d'incorrections), qu'il donne à la compo-
sition l'aspect le plus imposant. Si l'expression de la
plupart des têtes n'est pas assez motivée, elles ont
toutes néanmoins nu grand caractère. La figure de
S. Jérôme, particulièrement , est cligne de Raphaël ou
de Michel-Ange. Le Parmesan , admirateur de ces
sublimes artistes, est un des peintres qui ont le mieux
saisi leurs beautés.

Ce'tableau est peint sur bois : il a 6 p. 10 p. de haut
sur 4 p- 6 p. de large. Il vienl de l'église des religieuses de
sainte Marguerite de Bologne. Ou conserva à Rome ,
dans la galerie Colonne , un tableau semblable à celui-
ci. Plusieurs connaisseurs prétendent que c'est une
copie, quoi qu'on la fasse passer pour un original.
Au reste , on n'a jamais élevé un semblable doute sur
celui du Musée Napoléon.
loading ...