Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 69
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0113
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 69 )

Planche trente-unième. —Des Nymphes et des Nayadcs,
Tableau de la galerie du Muséum; par Alphonse-
Dufresnoî.

Ce tableau, dont les figures ont environ deux pieds
de proportion , représente une scène champêtre rendue
d'une manière historique. La composition en est trés-
agréable, le dessin a de la finesse et de la correction :
le coloris en serait digne d'éloge , si les fonds ne tiraient
pas trop sur le vert et le bleu. L'Artiste a voulu donner
de la délicatesse aux carnations , mais il en a rendu lès
teintes un peu livides. Quoi qu'un pareil sujet ne de-
jnande pas des expressions très-prononcées 3 on désire-
rait que les têtes eussent moins de froideur. Les cou-
leurs des draperies sont choisies avec intelligence. La
Nymphe, qui s'appuie sur sou urne, a une tunique
rouge et un manteau d'un bleu léger. Les tons des
autres draperies sont plus ou moins rompus : la figure
qui,attache la guirlande à une branche d'arbre est
vêtue d'une robe de couleur changeante , où le violet
domine. Celle de la Nayade, qui l ent un roseau , est
d'un jaune aurore; et la draperie, qui tombe de ses
épaules, d'un bleu foncé. La figure du premier plan
a sur l'épaule un bout de draperie violette recouverte
d'un manteau jaune.

Le fond et les accessoires sont exécutés avec soin 5
on voit que l'an leur de ce tableau avait long-temps
inédité sur son ari.

La, grande élude que Bufresnoi faisait de la théorie-
Mi lui permit pas de s'adonner beaucoup à la pratiqua,.

16

5t
loading ...