Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 78
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(73 )

Cécile à ses derniers momens 5 quoiqu'il soit plus que
douteux que les payens ayent jamais permis aux
prêtres chrétiens de se revêtir de leurs habits pon-
tificaux en une semblable circonstance. C'est ainsi
qu'en partant d'un faux principe, on accumule les
erreurs. J'ai dû justifier le parti que je prenais de
conserver aux figures de ce tableau leur véritable
nom. S'il était possible d'ailleurs que Raphaël eût
voulu représenter un martyre, l'immobilité des figures
serait un défaut inexcusable , et le premier peintre du
monde , l'homme de génie dont les compositions sont
l'objet de l'étude et de l'admiration des artistes,
n'offrirait, dans celle-ci, au lieu d'une idée ingé-
nieuse, qu'un assemblage insignifiant de figures dé-
nuées de l'expression et du mouvement que le sujet
aurait exigé.

Au reste, cette remarque n'a point pour but de cri-
tiquer un écrivain dont je respecte d'ailleurs les lu-
mières y mais ayant sur le sujet de ce tableau une
opinion opposée à la sienne , j'ai dû prouver que
celle à laquelle je me suis attaché est fondée sur
des autorités si unanimes et si imposantes, qu'il ne
semble pas permis d'émettre maintenant une opinion
nouvelle..
loading ...