Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 92
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0147
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 9a )

D'après un passage de Plutarque ( Vie de Périclès ) ,
on est fondé à présumer que ce bas-relief faisait partie
des travaux auxquels présida Phidias. La pureté du
style de ce morceau vient à l'appui de cette conjecture.
Dans la notice oes antiques du Muséum , on apprend
qu'avant d'être nettoyé, ce marbre conservait quelques
traces de la peinture encaustique dont les Grecs cou-
vraient quelquefois la sculpture, et que les trous qui
y paraissent encore doivent avoir servi à y établir des
accessoires en bronze doré. Ce fragment est en marbre
penléliqde , et n'avait pas encore été gravé. Les figures
ont enviion deux pieds et demi de hauteur.
loading ...