Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 100
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0159
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 100 )

« foncé dans le visage. Cette Grâce est la même que
« celle qui est propre aux airs de tête du Corrège, et
« qui de là porte le nom de Grâce corrègesque. La plu-
« part des têtes de ce maître portent ce caractère. »

Il résulte de tous ces détails, que cette statue n'a de
commun avec les Bacchantes que la couronne de pam-
pre ; encore doit-on se rappeler que Pomone , déesse
des fruits , portait aussi cette couronne. La peau de
chèvre semblerait convenir plutôt à Palès, déesse des
troupeaux , qu'à tout autre personnage mythologique.
Au reste, on n'a voulu que proposer des doutes, et
non contredire formellement une opinion reçue.
loading ...