Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0164
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C io3 )

Planche quarante - huitième. — La Grotte du jardin
du Luxembourg.

Cette planche présente la façade d'une de ces déco-
rations pittoresques dont il était d'usage autrefois d'em-
bellir les jardins de France et d'Italie ; celle-ci, bâtie
par Jacques de Brosse, architecte du palais du Luxem-
bourg,fut érigée1 par l'ordre de Marie deMédicis,veuve
de Henri IV , lorsqu'elle acheva les jardins de son pa-
lais , il y a près de dfux cents ans.

Cette grotte, qui terminait la longue allée de ce jar-
din qui borde la façade du palais , et formait un point
de vue théâtral à l'extrémité de cette promenade, était
il y a peu de temps ruinée d'une manière très-piquante,
et que l'on se fût bien gardé de changer de forme dans
un jardin anglais. Mais la régularité d'un jardin symé-
trique ne permettant pas les beautés de ce genre dont
le paysagiste aime à enrichir ses tableaux , on vient de
restaurer, avec le plus grand soin, ce petit monument
qui avait acquis une grande célébrité.

Les architectes le citaient, en général, comme un
modèle de l'ordre toscan, exécuté avec beaucoup de
pureté dans le système de Vignole. La sculpture en sta-
lactite , ou , si l'on veut, en congélation dont il est en-
richi, donnait de la couleur à cette architecture , et en
dessine encore aujourd'hui les masses assez fortement
pour qu'elles se distinguent et produisent de l'effet à
nne assez grande distance. Enfin cette façade attire
l'œil et le satisfait.

Le Fleuve et la Naïade qui étaient entièrement dé-
gradés , viennent d'être restaurés dans les mêmes rjoses
et d'une très-forte proportion, comme ils existaient au-
paravant, et font honneur au ciseau du slatuaire,
loading ...