Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 104
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0165
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( &4 )

par la manière large, gracieuse et savante à la fois, avec-
laquelle elles sont traitées.

Cette proportion colossale est malheureusement
beaucoup trop forte pour l'architecture qu'elle détruit y,
et ce défaut est encore rendu plus sensible par le petit
volume de la figure en marbre blanc qui occupe le mi-
lieu de la grande niche , et que l'on pourrait remplacer
par une figure plus mâle et faite exprès pour cette desti-
nation.

On pourrait ajouter encore à son volume ,en produi-
sant à ses pieds un effet d'eau , tombant en nappe sur
les rochers qui lui servent de piédestal , et dont toutes
nos fontaines ont été jusqu'à présent privées, mais
qu'on a l'espoir de voir bientôt embellir et vivifier nos
jardins et nos places publiques.

On doit au surplus de la reconnaissance et des éloges
à l'architecte du palais et des jardins du sénat conserva-
teur (M. Chalgrin ), pour avoir conservé aux arts, et
leur avoir rendu dans sa première fraîcheur, ce monu-
ment que l'œil se plaît à contempler, en jouissant des
charmes de la promenade à l'extrémité de cette allée
que le soleil du midi vient échauffer clans cette saison,
en éclairant de l'obliquité de ses rayons, la grotte et ses
fleuves tranquilles, mais animés par le talent du sculp-
teur. Il est bon d'observer que , dans la gravure que l'on
donne ici, le Fleuve qui se trouve à gauche de l'attique
occupe au contraire la droite dans l'exécution, et réci-
proquement pour la Naïade, dont les contours souples
et arrondis se détachent admirablement sur les masses
de roseaux qui lui servent de fonds.

L. G.
loading ...