Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 109
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i°9 )

Planche cinquante - unième. — La Vierge , VEnfanb
Jésus et S. Jean. Tableau de la galerie du Muséum ;
par Simon Vouet.

Ce tableau lient un rang distingué parmi les produc-
tions de Simon Vouet. Les beautés qu'on y remarque
°nt fait penser à quelques personnes qu'il pouvait être
Un ouvrage de la jeunesse de le Sueur ; mais quoique'
Ce grand artiste ait d'abord suivi la manière de son
maître , on remarque , même dans ses premiers essais
Une noblesse et une élégance qui ne se trouvent point
dans cette composition. Elle n'offre, en effet, que la
manière habituelle de Vouet, portée à un certain degré
de perfection. La figure du Christ est d'une couleur
fraîche , mais les demi-teintes du visage de la Vierge
sont livides, et les carnations vigoureuses du petit
S. Jean contrastent un peu durement avec celles des
autres figures. Les accessoires sont soignés et touchés
avec esprit. Ce tableau était autrefois à Châteauneuf, et
faisait partie de la collection du duc de Penlhièyre. Les
figures sont de grandeur naturelle.

Notice sur Simon Vouet..

Simon Vouet naquit à Paris, en i582. Son père, qui
cultivait la peinture avec peu de succès , lui donna les
premières leçons de cet art dans lequel le jeune Vouet
fit des progrès rapides. A l'âge de 20 ans, il fut emmené
a Constanlinople par l'ambassadeur de France; il pei-
gnit, de mémoire, le grand-seigneur, quoiqu'il n'eût
pu le voir qu'une seule fois et pendant fort peu de temps,,
5, ' «&
loading ...