Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 119
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0188
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
c ïï9 )

Planche cinquante - sixième. — Elévation générale du
Monument bâti à Paris, rue des Cordeliers > pour y
placer Vécole de chirurgie, aujourd'hui l'école de
médecine.

Ce monument fut érigé vers la fin du règne de
liouis XV, il y a environ trente années, par M.
&ondoin , architectecte, qui n'était alors connu par
l'exécution d'aucun édifice de quelque importance.

Un style d'architecture si pur , si simple et si dif-
férent de ce qu'on bâtissait alors, une exécution
soignée , et un grand ensemble d'archiiecture dans
un si petit espace de terrein, attirèrent et fixèrent
tous les yeux, et réunirent tous les suffrages.

Les gens du inonde y virent vm genre entièrement
neuf, et dont ils ne soupçonnaient pas l'existence 5
les architectes y reconnurent la majesté de l'archi-
tecture romaine, dépouillée de ses riches superfluités
et rapprochée de la simplicité grecque ; grande par
la disposition des masses, sans présenter un volume
considérable, et parfaitement appliquée à nos usages
dans un bâtiment d'habitation, ce que, jusqu'alors,
on n'avait pas cru praticable.

Tout le système de la vieille architecture française
fut renversé par cet exemple inattendu , et les par-
tisans de la routine furent stupéfaits de voir une fa-
çade sans pavillons, sans avant-corps au milieu , sans
arrière-corps, et dont la corniche suivait d'un bout à
l'autre sans rasant ni profil , contre l'usage reçu en
France , et dont les Contant, les Gabriel, les Soufflot
Venaient de donner de si récens et si dispendieux
loading ...