Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 129 )

'Planche soixante-unième. — Mariage de Henri IV" et de

Ci

Marie de Médicis, accompli à Lyon (*). Tableau
de la galerie du Luxembourg ; par Rubens.

Rubens a exprimé ce sujet pâr une allégorie noble et
ingénieuse. Les deux époux , sous les emblèmes de Ju -
piter et de Junôn,sont portés sur des nuages. Henri (**)
présente la main à son épouse qu'il contemple avec ten^-
dresse. Marie , dans une attitude modeste et presque
respectueuse , reçoit les témoignages d'un amour qui
l'appelle aux plus hautes' destinées: L'Hymen , cou-
ronné de fleurs, et tenant en main son flambeau , in-
dique la constellation de Vénus, sous les influences de
laquelle cette union est célébrée. Des Amours voltigent
auprès de Henri IV;et l'arc-en-ciel, symbole des jours
sereins qui vont succéder à des temps orageux, brille
dans une partie du ciel. Plus bas, on voit la ville de
Lyon, sur son char attelé de deux lions conduits par
des Génies. Elle contemple, avec admiration , les au-
gustes époux. Le lointain offre une partie de la cité où
cet événement eut lieu.Rubens a suivi, dans l'exécution
de ce tableau , les principes certains qu'il avait en quel-
que sorte créés pour produire un grand effet. Les pier-
reries et le voile qui ornent la tête de la reine $ sa robe
rouge , rehaussée d'or, et son manteau bleu céleste
dont les clairs tirent sur le blanc, forment, avec les

(*) Le 9 décembre de l'an 1600.

(**) Q«°ique Rubens ait donné à ces deux figures (lès àïtflKfiï
Mythologiques, les têtes sont des portraits,

S. %i
loading ...