Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 5.1803 [Cigognara Nr. 3401-5]

Seite: 138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803a/0216
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
t itS )

Àcadémîe de peinture, et ci-devant directeur cfe
l'école française, à Rome, fut exposé au salon du;
Louvre, il y a une vingtaine d'années , et obtint
Une approbation générale. C'est un de ceux qui
marquent le retour du bon goût dans notre école
moderne. On y admire une composition noble et
sage , un dessin correct, beaucoup d'expression ,
l'observation rigoureuse du costume , un coloris bril-
lant et un pinceau, large et facile. Ce tableau, dont
les figures sont de grandeur naturelle , a longtemps
été placé aux Gobelins. Il y a été exécuté en tapisserie,
avec une rare perfection.

ERRATA.

Il y a eu une transposition entre les deux planches représentant,
^Elévation générale de V'Ecole de Médecine, et l'Elévation du
fond de la cour du même monument. Il faut placer à la page 119
la planche numérotée 60, par erreur, et à la page 127 celle qui
porte le n.°'56, alors chacune de ces planches se trouvera, à côté
du texte explicatif.

Planche 119, antépénultième ligne: sans rasant ni jirojïl ; lisez y
sans ressaut ni profil.
loading ...