Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 23
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0040
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 23 )

Planche huitième. — Vunité du Peuple français le
conduit à la victoire. Modèle en plâtre de 7 pieds de
proportion ; par Lorta.

Le Peuple français est représenté sous la figure d'un
guerrier robuste. Il est assis : d'une main il presse
un faisceau d'armes surmonté d'une statue de la Vic-
toire ; de l'autre il tient une couronne de chêne et de
laurier. Près de lui, on voit sa massue et son bouclier
sur lequel est un coq, oiseau symbolique de la France.

Cette statue est un prix d'encouragement, obtenu
par l'artiste, en l'an 7. Eile appartient au gouvernement,
et sera exposée au salon de l'an i3.

L'attitude de cette figure est bien saisie;les formes en
sont vigoureuses et d'un grand goût de dessin.

Fin de la Notice sur Salvalor Rosa.

Par une suite de la bizarrerie de son caractère ,
Salvator Rosa s'affligeait presque de la renommée qu'il
s'était acquise comme peintre de paysages. Il attachait
beaucoup d'importance à ses compositions historiques,
et souffrait impatiemment qu'on ne les admirât pas au-
tant que ses autres tableaux. Il cultivait la musique et
la poésie ; et a composé un volume de satires dont on
estime, en Italie, les idées ei le style. Il s'exerça aussi
avec succès dans la gravure: ses planches sont très-
recherchées des amateurs, ainsi que ses dessins qui ont
loute la chaleur et tout le piquant de ses tableaux.

Spirituel,gai, libéral, et quelquefois bizarre, rempli
d'amour propre et de franchise, ce peintre eut des amis
et des envieux. Près de mourir, il lui échappa une plai-
loading ...