Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 27
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 27 )

Planche dixième. — Adam et Eve chassés du paradis
terrestre.

« Dieu fit sortir Adam du jardin délicieux, pour
■ travailler à la culture de la terre dont il avait été tiré-,
« et l'en ayant chassé, il mit des Chérubins devant le
<c jardin des délices, qui faisaient étinceler une épée
« de feu, pour garder le chemin qui conduisait à l'arbre
« de vie. » Genèse, chap. 3, vers. 23 et 24.

Le tableau où Josépin a représenté ce sujet a un
P^d six pouces de haut, sur un pied deux pouces de
large ; c'est le seul ouvrage de ce maître que possède
le Musée : il ne donne pas une idée bien avantageuse
des talens de l'artiste. Le dessin en est ignoble et ma-
niéré ; le coloris et les draperies tout de pratique ;
on n'en loue que la franchise et la facilité du pinceau.

Notice sur Josépin.

Lorsqu'on examine les ouvrages de cet artiste , on a
peine à concevoir comment ses contemporains purent
récompenser, par l'opulence et de grands honneurs,
un talent qui s'écarta toujours de la véritable route.
Joseph César, dit le Josépin, naquit, eni56o,au
château d'Arpinas, dans la terre de Labour, au
royaume de ISfaples. Son père , que son indigence et
son peu de capacité réduisaient à peindre des ex-voto,
lui mit le crayon à la main , et l'envoya ensuite à
Rome pour se perfectionner.

Arrivé dans cette ville, à l'âge de i3 ans, le Josépin
fut obligé, pour subsister, de servir les peintres qui
travaillaient au Vatican. En leur absence, il peignit,
loading ...