Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 37
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
X57)

Plancha quinzième. — S. Jean-Baptiste prêchant dans
le désert. Tableau de la galerie du Musée ; par Caria
Maratte.

S. Jean, debout et vu de profil, a le corps eu
partie couvert d'une peau de chèvre, sur laquelle est
une draperie. Il élève ses mains vers le ciel, et
semble prononcer ces mots de l'évangile :« Conver-
« tissez-vous, les prophéties sont accomplies ; les temps
« sont arrivés, etc. »

Les différens groupes de cette composition sont placé*
avec art. Près du Saint, et sur un plan coupé, un
homme du peuple , appuyant sa tête sur ses deux
mains, écoute avec une atteniion particulière; derrière
cette figure, un personnage d'un âge mur s'enveloppe
d'un large manteau , et réfléchit sur les paroles de
S. Jean. De l'autre côté, et sur le premier plan,
un juif assis en explique le sens à celui qu'on
voit près de lui. Trois vieillards, d'un aspect noble
et grave, paraissent convaincus de la mission du pré-
curseur de J. C. Ces figures forment un beau contraste
avec les deux hommes qui sont sur un plan plus éloigné.
Par ceux-ci, le peintre a sans doute voulu désigner des
Scribes ou des Pharisiens. Leur expression est celle de
la haine, et d'une colère qu'ils ont peine à contenir.
Enfin , pour lier les deux grandes masses principales,
Carie Maratte a placé dans le fond un groupe de
femmes et d'enfans. Le paysage est simple et d'un bon
choix; on voit dans le lointain plusieurs voyageurs.

La variété des attitudes et des expressions , le beau
•aractère de presque toutes les têtes,'et une exécu-
loading ...