Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 40
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0065
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 4° y

ainsi les Linné, les Jussieu, les Daubenton, etc., y
seront offerts à l'admiration et à la reconnaissance
des amis des sciences et de l'humanité. C'est ainsi que
les arts doivent s'empresser d'offrir au génie le tribut
de leurs productions et de leurs veilles ; c'est au milieu
des richesses de la nature que leurs travaux peuvent
être appréciés et sentis ; c'est là que cette espèce d'apo-
théose, loin de paraître une exagération , deviendra
le motif d'une émulation louable pour ceux de nos
contemporains qui suivent la même route et continuent
les précieuses découvertes de ces grands hommes.

L'épaisseur de bâtiment qui garantit la serre des in-
fluences du nord est destinée à quelques logemens , et
sert de magasin, soit pour les outils aratoires, dont
les différens modèles y sont réunis et peuvent être
comparés, soit pour les graines qui se recueillent
annuellement dans ce vaste atelier de la nature, pour
se distribuer ensuite dans les divers départemens, et
porter ces richesses agricoles sur presque tous les points
du globe où les savans professeurs du Muséum ont des
correspondances.

Cet édifice est placé dans la partie du jardin voisine
du labyrinthe, et près du nouveau parc où les ani-
maux sont logés pitloresquement dans des cabanes de
forme variée, et présentent ainsi à l'observateur l'étude
de leurs qualités et de leurs moeurs, sous l'attrait du
délassement et du plaisir.

Ii. G.
loading ...