Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 43
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0070
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(43)

Planche dix-huitième, -— Diane métamorphose Actéon
en cerf. Tableau d'Eustache le Sueur.

L'aventure d'Actéon est racontée de plusieurs ma*
uières ; quelques auteurs la considèrent comme un évé-
nement réel , dénaturé par l'amour que les Grecs
eurent toujours pour le merveilleux. Leurs poètes , et
Ovide , qui les a imités , disent qu'Actéon, fils d'Aris-
tée et petit-fils de Cadmus, aimait la chasse avec pas-
sion. Un jour, il s'écarta de sa suite, et arriva sur le
tord d'une fontaine, où Diane se baignait avec ses
nymphes. La chaste déesse vit, dans cette rencontra
inattendue, un crime qu'elle ne voulut pas laisser im-
puni. Elle jeta au visage d'Actéon quelques gouttes
d'eau, et soudain il fut transformé en cerf. Bientôt ses
compagnons , qui ne pouvaient soupçonner sa méta-
morphose, se mirent à le poursuivre ; et le malheureux
Actéon mourut dévoré par ses chiens.

Ceux qui ont essayé de lever le voile allégorique de
cette fable, prétendent qu'Actéon ayant marqué du
mépris pour le culte de Diane, et ayant même touché
aux viandes consacrées à la déesse, fut puni par ses
compatriotes , comme un ennemi des dieux. D'autres
assurent que la métamorphose de ce prince fut la puni-
tion de sa vanité; et que Diane le fit périr, parce qu'il
«'était vanté d'être plus habile à la chasse qu'elle-
même. Quoi qu'il en soit, il ne paraît pas que la colère
de Diane eût flétri la mémoire d'Actéon ; il fut révéré
comme un héros, et les Orchoméniens érigèrent des
'einples en son honceur.
loading ...