Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 45
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 4* )

Planche dix - neuvième. — Plan d'un projet de restaura-
tion de Véglise de la Madeleine, dans la forme dw
Panthéon de Rome ; par M. Vaudoyer, architecte.

On pourra s'étonner, en considérant le plan gravé suc
cette planche, et qui présente la belle forme d'un des
plus-célèbres monumens de l'antiquité romaine , de la
lenteur avec laquelle les arts marchent vers la perfec-
tion, et combien il faut de temps pour arriver des com-
binaisons les plus compliquées aux idées les plus sim-
ples , préférables dans tous les arts , mais surtout en.
architecture.

Dans le projet conçu, il y a plus de 40 ans, pour
l'église de la nouvelle Madeleine, par M. Contant,
architecte du roi, il n'y avait de véritablement beau
que le choix de l'emplacement ; tous les détails du projet",
tenaient encore à ce genre d'architecture, où les masses
étaient constamment sacrifiées à des subdivisions pué-
riles. On faisait une affaire importante et sérieuse du
pli d'un pilastre angulaire , de l'accouplement ou de la
pénétration de deux modillons, et l'on perdait de vue,
pour de telles minuties, le parti général et les grandes
lignes d'un projet. On prononçait sans cesse le mot
d'antique à l'académie, et l'on composait dans le slyla
le plus moderne et le plus barbare ; on inondait Paris
d'ornemens dits à la grecque,..et l'on n'avait pas encore
imaginé d'aller étudier les monumens d'Athènes. Ds.
pareilles contradictions, qui sont malheureusement
l'histoire de tous les temps,ne se reconnaissent qu'après,
bien des années d'incertitude et d'erreur..

De toutes les parties du projet de M. Çontant, la plus
7. 10.
loading ...