Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 47
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0076
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(47 )

Planche vingtième. — Elévation d'un projet de restaura-
tion de P église de la Madeleine, dans la forme dit Pan-
théon de Rome ; par M. Vaudoyer, architecte.

On peut juger de l'effet imposant que produirait
en exécution celte élévation , dont il est facile d'évaluer
les dimensions colossales, puisque le fût seul des
colonnes, dans leur état actuel, ne forme guères que le
tiers de la hauteur totale du monument.

Le dessin géométral que l'on voit ici ne peut rendre
le prodigieux effet que la perspective y ajouterait, en
développant le plan et les dessous de ce péristi!e, à la
manière des Grecs. La maigreur qu'il présente en dessin,
comparaison faite avec la masse circulaire du corps
du temple, disparaîtrait entièrement par le jeu des
colonnes sur les murs qui acottent ce portique. L'œil
enchanté de ce spectacle se reposerait ensuite sur la
courbe fuyante des murs circulaires et de la calotte
qui les couronne, il ne pourrait se lasser d'admirer le
génie des anciens qui sut concevoir et transmettre à la
postérité de si grands témoignages de savoir et de puis-
sance ; enfin il associerait à leur gloire immortelle le
peuple éclairé, qui saurait ainsi, en les imitant, sur-
passer leurs chef-d'œuvres.

Ajoutez à cela qu'un tel monument semble indes-
tructible et fait pour braver tous les genres d'efforts
réunis contre sa masse immuable. Guerres , incendies y
la lime insensible des siècles même, rien ne paraît pou-
voir effacer de la terre un semblable monument, s'il
éiait construit avec la solidité convenable. Aussi du-
rable et plus utile qu'une des pyramides de l'Egypte j
loading ...