Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 51
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0082
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
T Si )

Planche vingt-deuxième. ■— Coupe d'un projet de restau-
ration de P église de la Madeleine, dans la forme
du. Panthéon ; par 31. "Vaudoyer , architecte.

Cette coupe fait voir la décoration intérieure du.
monument; ce qui comprend une sorte de vestibule
ou escalier en avant, et une rotonde avec péristile
de colonnes au pourtour, ainsi qu'on le trouve exprimé
dans le plan. Cette disposition du sol, ainsi"élévé en
amphithéâtre, est-elle préférable à l'immense plani-
métrie que présente aujourd'hui le pavement du Pan-
théon de Rome ? C'est ce que prononceront les con-
naisseurs en architecture; ils auront aussi à examiner
si le péristile intérieur circulaire , placé devant les
huit grandes ouvertures des niches et la porte d'en-
trée, ne détruirait pas cet effet d'unité si précieux,
qui frappe de saisissement et d'admiration tout étran-
ger, lorsqu'il entre pour la première fois dans ce
même Panthéon; il n'éprouve point ce sentiment, en
entrant dans S. Pierre , dont la superficie est bien
plus grande, mais où l'unité est interrompue par la
multiplicité des formes réunies. Cette disposition
produit plusieurs sensations affaiblies, au lieu d'une
seule et unique impression de grandeur dont il est
difficile de prendre l'idée ailleurs qu'au Panthéon.
Sans doute le jeu des ombres à travers le péristile
et les rayons venant de la lanterne , et qui le péné-
treraient en partant de ce centre lumineux, produi-
raient un effet magique et que l'on aime à se repré-
senter; mais ce serait un effet d'un autre genre que
celui du monument romain.
loading ...