Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 53
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0085
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 53

Planche vingt-troisième. — Véchange des deux reiner.
Tableau, de la galerie du Luxembourg; par Rubens.

Le mariage d'Isabelle de Bourbon avec Philippe IV,
roi d'Espagne , et celui d'Anne d'Autriche avec Louis
XIII, ayant été résolu par les deux cours, l'échange
de ces princesses eut lieu le 9 novembre i6i5. On
avait dressé à cet effet, sur la petite rivière d'An-
daye qui sépare les deux contrées , un- pont de-
bateaux , couvert de riches tapis.

Rubens a rendu cet événement d'une manière allé-
gorique. La Irance, couverte d'une tunique bleue,
parsemée de rieurs de lis d'or , reçoit avec empresse-
ment et respect l'épouse future de son roi, et remet
aux mains de l'Espagne la fille de Henri I"VY Tandis
que les deux jeunes reines, au moment de se sépa-
rer, se donnent des marques d'attachement,la Eélicité
répand sur elles une pluie d'or. De petits Génies,
voltigeant dans les airs, se livrent à la joie; quel-
ques-uns agitent les flambeaux de l'Hymen 3 d'autres
répandent des fleurs sur les princesses, auxquelles une
Néréide , placée sur le devant du tableau , présente du
corail et des perles. On voit, près de cette figure ,
le dieu du fleuve , et un Triton qui sonne de sa
conque, en signe d'alégresse.

Comme la scène se passe en pleine campagne ^
Rubens a tenu ses ombres très-légères ; il a su toutefois
donner du relief à ses figures , et les détacher du fond
par la savante opposition des couleurs locales. Il a
jeté, sur la tunique de la Irance, un large manteau
soldeur de laque, dont le ton se rapproche des teintes.
7- 12
loading ...