Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 75
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0115
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
c 75 î

Planche trente-quatrième. — S. Bruno recevant un bref
du pape Urbain II. Tableau de la galerie du Sénat ;
par E. le Sueur.

Urbain II qui, avant d'être élu pape, se nommait
Oddon , avait été disciple de S. Bruno , lorsque ce
Saint professait la théologie dans la ville de Reims.
Devenu souverain pontife, Urbain se souvint de son
ancien maître ; et, désirant profiter de ses lumières, iL
l'appela près de sa personne. S. Bruno, qui gouver-
nait alors depuis six ans la grande Chartreuse , située
dans les montagnes du Dauphiné, fut plus affligé
que satisfait de cette marque d'estime. Cependant,
il obéit, et laissa ses religieux inconsolables de son
départ.

Le Sueur a saisi l'instant où le messager du pape,
auquel il n'a point donné un costume vulgaire, vient
de descendre de son cheval, et, s'étant approché de
S. Bruno , d'un air respectueux , lui a remis la lettre
d'Urbain. Le Saint lit avec attention : une sorte de
chagrin se peint sur son visage ; mais on y voit aussi
nne pieuse résignation. Le religieux placé près de
lui donne des marques d'une douleur qu'il cherche
a concentrer. Deux autres religieux s'abandonnent
avec moins de contrainte aux sentimens pénibles
qu'ils éprouvent. Le fond du tableau représente les
modestes bâtimens de la Chartreuse , et l'on distingue
à l'horizon les hautes montagnes au milieu desquelles
elle était bâlie.

Il est peu de compositions pittoresques qui satis-
fassent autant que celle-ci l'aine el l'esprit du spec-
loading ...