Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 89
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0134
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( «9 )

Planche quarante-unième. — La mort de S. Bruno.
Tableau de la galerie du Sénat ; par JCustache
le Sueur.

Dans ce tableau , qui passe avec raison pour le plus
beau de ceux de l'histoire de S. Bruno , et pour un des
chef-d'œuvres de le Sueur , le Saint est représenté
à l'instant où il expire au milieu de ses religieux ,
après leur avoir fait sa confession générale. On ne
voit, dans la cellule, qu'une horloge de sable et quel-
ques livres. S. Bruno est étendu sur un lit, aussi
simple que le prescrivait la règle auslère qu'il avait
donnée à son ordre. Un chartreux debout et tenant
le crucifix,, s'adresse à ses frères , et déplore avec
eux la perte irréparable qu'ils viennent de faire. On
autre, les yeux attachés sur S. Bruno, semble vou-
loir s'assurer s'il ne lui reste pas encore quelque
souffle de vie. Un troisième , également affligé ,
montre plus de résignation. Quelques-uns ont la tête
cachée dans leurs capuchons , mais leurs attitudes
font assez connaître leur douleur. Celui qu'on voit
sur le premier plan se prosterne à terre. Enfin
toutes ces figures concourent à inspirer au specta-
teur un profond sentiment de mélancolie.

Cette composition est encore admirable par l'effet
de lumière. On a quelquefois reproché à le Sueur de
s'être peu occupé de cette partie importante de l'art
qui donne aux objets peints le relief et l'illusion de
la nature. Mais s'il eût fait beaucoup d'ouvrages
tels que celui-ci, il serait un. des meilleurs modèles
7. . ai
loading ...