Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0140
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(93)

Planche quarante-troisième. — Le Repos de la Sainte
Famille. Tableau de la galerie du Musée ; par H.
Gentileschi.

L'artiste a su donner un aspect assez neuf au sujet
le plus souvent traité. Marie el Jésus , accompagnés
de S. Joseph, se sont soustraits par la fuite aux fureurs
d'Hérode , et sont en route pour l'Egypte. Ils viennent
de s'arrêter un instant. S. Joseph, appesanti par l'âge,
succombe au sommeil. Marie paraît également accablée
de fatigue-, mais, en ce moment même, elle ne peut
oublier la tendresse ni les devoirs d'une mère , et pré-
sente le sein à son enfant.

Cette scène naïve, et prise dans la vie commune,
offre sous ce rapport quelque intérêt. Elle est rendue
avec simplicité : l'attitude de S. Joseph est naturelle,
mais ignoble. Celle de la Vierge n'est pas heureuse. Le
dessin est assez correct, mais sans élévation. La Vierge
n'a point ici le caractère de noblesse et de dignité
que les peintres célèbres ont toujours cherché à lui
donner. Il est évident qu'Horatio Gentileschi n'y a
pas songé, et qu'il a copié le modèle qu'il avait devant
les yeux. La même remarque peut s'appliquer aux
autres figures. ,

Ce tableau est d'une couleur vraie , et soigné dans
toutes ses parties ; mais la lumière y est un peu
trop égale ; l'effet en est cependant fort agréable,
les figures sont de grandeur naturelle.

7-
loading ...