Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 95
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 95 )

Planche quarante-quatrième.— Un Autel antique.

Cet autel, de forme triangulaire, est décoré de têtes
de béliers, et à la base de figures chimériques , ayant
la tête et les griffes d'un lion , avec des cornes de
béliers , et des ailes. Une des faces du bas-relief
représente un jeune homme dansant. De la main
droite, il soulève une peau de lion , agrafée à son
épaule : une branche de pin est dans sa main gauche.
Ces attributs sont assez communément ceux des faunes ;
mais la figure n'a rien de ce qui caractérise ces divi-
nités champêtres, comme la queue, les cornes au front
et les pieds de bouc. Il est donc à présumer que
l'artiste a seulement voulu représenter un suivant
de Bacchus , ou un des initiés au culte de ce dieu.

Cette figure ,' d'un dessin élégant et d'une attitude
gracieuse, se retrouve sur plusieurs monumens an-
tiques.

Les autres parties, de l'autel ne sont pas moins bien
traitées. On y retrouve le talent de placer les orne-
mens avec goût et sans profusion, qui distingue le»
habiles sculpteurs de l'antiquité.
loading ...