Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 99
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0147
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(99)

Planche quarante-sixième. — Monument érigé à JDrouais ;
par Michallon.

Lorsqu'on a donné , dans les Annales, le trait de
plusieurs compositions de Drouais, on a publié la no-
tice concernant ce jeune et célèbre artiste, mort à
Rome, en 1788, lorsqu'il n'avait pas encore atteint sa
vingt-cinquième année.

A cette époque, ses camarades résolurent de lui éle-
ver un monument dans l'église de Sainte Marie in via
lata. L'exécution en fut confiée au sculpteur Michallon,
son ami. Celui-ci représenta , dans un bas-relief, la
Peinture, la Sculpture et l'Architecture. Toutes trois
déplorent la mort prématurée de Drouais ; et la Pein-
ture trace, sur une pyramide, son nom déjà consa-
cré à l'Immortalité.

Ce monument est d'un style noble et pur. Il fit
honneur au talent de Micballon. Cet estimable artiste
est mort à Paris, il y a quelques années, des suites
d'une chute qu'il fit de dessus un échafaud très-
élevé, tandis qu'il était occupé à décorer l'intérieur
de la salle du Théâtre Français.

Les figures de ce monument ont environ trois pieds
de proportion. On en voit un plâtre au Musée des
Monumens français.
loading ...